- Cristalli Monte Bianco

Aller au contenu

Menu principal

Ferronato Camillo Roberto

Roberto (nom de baptême, mais appelé Camillo dans son village pendant sa première jeunesse) Ferronato est né à Aoste le 7 février 1953 et il habite dans un hameau de Charvensod au pied de la Becca de Nona: Plan Félinaz ou, comme les habitants des années Cinquante disaient lorsque le pays naquit dans un franc-bord du Fleuve Dora Baltea, Pian de Féline, dans la cartographie ancienne Fenina, c'est-à-dire localité apte au pâturage des seules "feyes" ou chèvres. Même si son futur sera différent, lui aussi est berger en saison six fois au Petit-Saint-Bernard, à cause des difficultés familiales et sociales de l'après-guerre. Ensuite il fait l'expérience encore plus dure de manœuvre dans un chantier de bâtiment où il aide les travailleurs à forfait de l'enduit (grâce à cela actuellement il a la retraite des artisans). Malgré ce dur travail, il ne dédaigne pas le sport et, pour ne se pas démentir, il se consacre à une discipline dure et fatigante: l'haltérophilie. En 1971, suivant le programme de son entraîneur Pietro Creux, il participe aux Championnats Nationaux Élèves d'haltérophilie dans la Catégorie Moyens à Catania où il gagne une médaille de bronze. Entre temps, puisque, comme il dit: «une chance dans la vie n'est niée même pas à un chien», il est initié à l'alpinisme par son pays plus expérimenté Osvaldo Cardellina; il réussira à se mesurer avec les grandes montagnes de la région et ensemble ils ouvriront plusieurs nouvelles voies, surtout dans le massif du Mont Emilius, dominant l'agglomération et situé entre la Vallée Centrale de la Doire et celles de Cogne, Grand-Brissogne et Saint-Marcel. Cette association, durée deux lustres, commence à se relâcher à partir de l'hiver 1981/82, quand à Breuil Cervinia Roberto, qui a commencé avec le bob, gagne un autre bronze aux Championnats Italiens de bob à quatre, alors que son camarade de cordée commence à présider aux destinées de l'équipe de football Aosta Calcio 1911 comme entraîneur de la première équipe. 1982 marque donc le début d'un éloignement progressif des intérêts communs, comme il arrive souvent dans la vie. Malgré cela, il y aura d'autres ascensions, bien que plus rares, qui vues à distance deviennent "nostalgiques."


 
counter
Retourner au contenu | Retourner au menu